- À propos / About -

Les Reportaz sont des films qui ont pour but de partager des idées, des voyages, et des rencontres. Ce blog est là pour les mettre à la disposition de tous, gratuitement et sans limites, totalement libre d'accès et de partage. La volonté est, à travers eux, de partager le maximum de tout ce que l'on peut apprendre et rencontrer durant un voyage, et de donner l'envie à tous ceux qui les regardent, eux aussi, de partir faire un tour et voir par eux même ce qui peut être vu. Si les reportaz ont été crées dans le mouvement, ils doivent le transmettre !


Le Dude :
Clément Elbaz, 28 ans, est originaire deMontauban. Son enfance et son adolescence furent partagées entre cette ville, Bressols etCaussade, trois endroits charmants mais suffisamment mornes pour donner au jeune homme, très tôt, l'envie de voyager.
Le manque de moyens réduisait ses échappées à une chaîne musicale tchèque devant laquelle il passait des heures mais, alors qu'il travaillait durant l'été 2006 dans un entrepôt, il reçut le coup de fil d'un ami perdu de vue depuis trois ans, lui proposant une place dans une fiat punto verte en partance pour la Hongrie le lendemain. Ce fut son premier voyage et un coup de foudre pour le bitume et l'ailleurs, qui l'a poussé depuis à traverser près de 40 pays.

Il habite aujourd'hui à Toulouse, montant ses derniers films et planifiant son prochain voyage. C'est un garçon content.


La raison de tout ceci :
Les premiers voyages de Clément Elbaz ont eu lieu dans les Balkans, à trois dans une punto ou à douze en combi, entre amis. Il s'est rendu compte au fil des rencontres que les habitants de ces pays étaient, pour l'écrasante majorité, très loin des préjugés que l'on peut entendre à leur sujet. Ce qui, d'ailleurs, conforte l'idée que les préjugés n'existent que pour être contredits... Les entendre après ses retours, donc, n'en était que plus insupportable ; et c'est là que l'idée de faire des films est née. Rétablir certaines vérités et montrer, sans effet d'image ni fard, ce que le voyage permet de voir.


La naissance de tout cela :
Donc hop, janvier 2008, premier tour d'Europe en solitaire ! Deux mois à vadrouiller entre Faro, Odessa, Dublin et Istanbul, à filmer des villes et à interviewer des gens, au hasard de la route et des rencontres. Evidemment, sans aucune expérience ni formation au montage, le résultat se fit attendre et fut un peu, peut-être, au film documentaire ce que le corned beef est à la viande. Mais le premier reportaz, un film de 45 minutes, est tout de même sorti en avril 2010 et l'expérience vécue et les retours positifs ont suffit à trouver la motivation pour continuer l'expérience. Souhaitant toujours travailler seul, Clément Elbaz mit un peu d'argent de côté, quitta son appartement toulousain et... Mai 2010, première vraie session ! Quatre mois de voyage à travers l'Ouest, l'Est et les Balkans. Quatre mois à passer en moyenne 6 heures par jour pour monter et partager un film par semaine. Alors bon, c'est toujours pas le top du top au niveau esthétique (d'autant plus que le projet possède l'équivalent logistique d'une moule), mais c'est quand même pas mal, et ça a surtout permis d'affiner le concept et de se faire connaître.
Alors, de retour, après neuf mois à vivre entre la Martinique,Montpellier et Toulouse, BIM ! Nouveau voyage totalement épique de six mois autour de l'Europe centrale, Baltique et Nordique en autostop, principalement, et en faisant de la manche pour aller de l'avant. Cette fois équipé d'une caméra de meilleure qualité, le montage vidéo fut gardé pour plus tard (mis à part quelques teaserset le voyage entièrement consacré à la route. Furent donc filmées belles images et bonnes interviews à temps plein, mais aussi acquise la possibilité de produire un montage post-voyage bien plus soigné et plus serein. Date de sortie :  9 octobre 2012 !
Voilà donc pour la petite histoire... Si ces films sont là c'est pour vous, ce sont des portails grand ouverts vers l'autre et l'ailleurs, mais aussi et surtout une base supplémentaire pour votre propre réflexion sur nos voisins, leurs voisins, nous-mêmes et ainsi de suite... En espérant que les Reportaz vous donne envie de Vadrouilles... Bonne route !!!